real-estate-tag-line

A mes heures d’évasion

A mes heures d’évasion ! A mes heures de fascination ! Le long du pont des colons, passerelle parsemée de flots Aux mugissements inavoués, qui relie l’île à la terre ferme. A quelques encablures, l’embouchure célèbre avec passion Le baiser des eaux sur la largeur d’une bordée de plages Après un parcours alléchant de la langue de Barbarie qui plonge Le fleuve dans un sommeil profane et inflige à l’océan un vif éveil A mes promenades d’après-midi ! A mes rêveries d’apatridie ! Aux aguets d’une voile naviguant vers Dar El Salam, la Région-Capitale, Je ne découvris pas plus loin les béatitudes de ces vieux édifices Sublimes épaves d’histoire à l’épreuve du sablier qui s’écoule. Gracieux sanctuaire du passé ! guette mes états d’âme lunatiques, Attise le frémissement de mon âme aux mélodies du cœur. puisses-tu entendre cette prière en ton honneur Ensevelis le pèlerin novice que je suis de ton auréole sacramentelle dévolue Aux grands esprits, féconds autant de spiritualité que de temporalité Eux qui tiennent la lanterne aux hommes à la quête de leur destinée Eux à qui la nation reconnaissante doit une fière chandelle Par ta grâce que soit éveillée ma mémoire profonde sur le rationnel et...

Lire la suite

Les armées africaines: leur mission dans la construction de l’Afrique du 21ième siècle

Les armées africaines: leur mission dans la construction de l’Afrique du 21ième siècle Les nations et les peuples africains ne peuvent et ne doivent se passer d’aucune de leurs composantes dans ce tournant crucial de la construction de l’Afrique su 21ième siècle. Les armées africaines ont, peu après les indépendances, commencé à jouer un rôle important dans la vie des nations africaines et ce quelque soit le qualificatif que les uns et les autres voudront utiliser. A regarder en face la réalité africaine durant ce demi-siècle, il est évident que l’inclusion des armées du continent dans la stratégie globale d’une Afrique résolument tournée vers cette idée nouvelle d’un progrès qui n’exclut point certains nations et peuples de notre village planétaire s’impose. Retenons à cet effet que les armées ne constituent point par essence une force brutale mais une force de défense même si du fait de la dictature qui sévit sur le continent, les peuples africains l’y perçoivent différemment. Ceci étant, pour aller dans le sens de cette nouvelle mission de construction, les armées africaines sont disposées nous en convenons, à démontrer, une fois la confiance fraternelle rétablie, qu’elles sont avant tout républicaines. C’est dire que, pour passer de la...

Lire la suite

L’enfant est un don de Dieu

L’enfant est un don de Dieu. L’enfant qui va naître a déjà son passé. » Citation de Henry de Montherlant ; La reine morte, le 8 décembre Il est impardonnable de maltraiter une créature sans défense, surtout un enfant Le milieu Un enfant a souvent autant de cervelle qu’un homme. Tout enfant est dans une certaine mesure un génie, et tout génie est en quelque façon un enfant. » Oh ! pouvoir à toute heure, à toute minute, devant tous, embrasser son enfant, sans lui laisser au front un stigmate d’opprobre ! lui dire qu’on l’aime, guider ses premiers pas dans le monde, préparer son avenir… ma chère, ne vous exposez jamais à perdre ce bonheur ! Souffrir de la souffrance de son propre enfant est sans pareil. » Citation de Abla Farhoud ; Le bonheur a la queue glissante Que tu lui donnes un crayon et l’enfant bâtit sa maison. » La vieillesse est une tombe où pourrissent l’un sur l’autre nos cadavres d’enfant, d’adolescent et d’homme. Un adulte est un enfant qui a multiplié les années de sa vie. Dans un homme de génie, il y a toujours un enfant plein de fantaisies. La terreur d’un enfant en...

Lire la suite

Dieu a dit

“Dieu a dit, il y aura des hommes blancs, des hommes noirs, il y aura des hommes grands, des hommes petits. Il y aura des hommes beaux, des hommes moches et tous seront égaux, mais ça sera pas facile.” DES PAYS AFRICAINS Une partie des pays africains Sont la honte de ce beau continent Si l’africain ne fait jamais rien Tout restera comme avant Avant la libération des esclaves Qui ont su se défaire de l’envahisseur Mais vous êtes toujours dans l’enclave De gouvernorats transformés en voleurs Entre les délits, la corruption C’est à qui remplira ses poches Alors mon ami fait attention Mets bien à l’abri tes proches Alors ce n’est pas la peine d’honorer La fête de l’indépendance Il vous faudrait plutôt prier Pour vos aieux sans leur faire offense Car eux se sont vraiment battus Pour retrouver la liberté Au lieu de ça des m’as-tu vu Jouent les rois sans dignité En Afrique tout comme ailleurs Des dirigeants se couvrent de honte Ils se foutent que des gens meurent Pouvu qu’ils garnissent leurs fontes Alors n’oublie jamais mon ami Que rien dire c’est cautionner Ne rien faire est aussi un délit Dans le respect de l’humanité L’homme...

Lire la suite

Je ne suis pas intéressée

Je ne suis pas intéressée par la conjoncture des planètes avec la lune… Ce que je veux savoir… c’est si tu as atteint le centre de ton propre chagrin, si tu as été ouvert par les trahisons de la vie, ou si tu es devenu rabougri et renfermé par crainte de nouvelles souffrances. Je veux savoir… si tu peux t’asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, sans faire un mouvement pour la cacher, l’effacer ou la réparer. Je veux savoir;;; si tu peux être en joie, la mienne ou la tienne, si tu peux danser sauvagement et laisser l’extase te remplir jusqu’au bout de tes doigts et orteils, sans nous avertir d’être précautionneux, d’être réalistes, ou de nous souvenir des nos limites d’humains. Je ne suis pas intéressée à savoir… si l’histoire que tu me racontes est vraie. Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu’un pour pouvoir être vrai envers toi-même. Si tu peux supporter l’accusation de trahison sans trahir ta propre âme. Si tu peux être déloyal, et donc digne de confiance. Je veux savoir … si tu peux vivre des échecs, les tiens ou les miens, et malgré tout te tenir debout au...

Lire la suite

L’oiseau blanc l’oiseau noir

L’oiseau blanc l’oiseau noir L’auteur d’une mauvaise pensée, d’un mauvais souhait, d’une malédiction est donc atteint à la fois par l’oiseau noir de son ennemi et par son propre oiseau noir lorsque celui-ci revient vers lui. La même chose se produit avec les oiseaux blancs. Si nous n’émettons que de bonnes pensées envers notre ennemi alors que celui-ci ne nous adresse que de mauvaises pensées, ses oiseaux noirs ne trouveront pas de place où loger chez nous et retourneront à leur expéditeur. Quant aux oiseaux blancs porteurs de bonnes pensées que nous lui aurons envoyés, s’ils ne trouvent aucune place libre chez notre ennemi, ils nous reviendront chargés de toute l’énergie bénéfique dont ils étaient porteurs. Ainsi, si nous n’émettons que de bonnes pensées, aucun mal, aucune malédiction ne pourront jamais nous atteindre dans notre être. C’est pourquoi il faut toujours bénir et ses amis et ses ennemis. Non seulement la bénédiction va vers son objectif pour y accomplir sa mission d’apaisement, mais encore elle revient vers nous, un jour ou l’autre, avec tout le bien dont elle était chargée. C’est ce que les soufis appellent l’égoïsme souhaitable. C’est l’Amour de Soi valable, lié au respect de soi-même et de...

Lire la suite

Dieu que c’était beau

Dieu que c’était beau. J’entends encore cette voix douce dans mes oreilles. Il se répète en écho, encore et encore. La voix de Dieu. La voix de Dieu lorsqu’il nage dans les profondeurs infinies et qu’il nous accorde sa bénédiction. Aidé par ses milliers d’anges. Leurs yeux emplis d’une innocence totale. J’avais chaud. Un chaud absolu et extraordinaire, éblouissant, anesthésiant. Je me sentais bien, merveilleusement bien. Comme si je m’étais soudainement découvert une nouvelle mère primordiale, qui m’aurait bercé dans ses bras rassurants, en me disant qu’enfin, j’étais rentré à la maison. Là où je suis sensé être. Là où j’aurais toujours dû être. Mais ils m’ont ramené. De force. Et je suis assis sur cette chaise, et je souffre, et mon Dieu, je veux retourner là-bas. Ne m’obligez pas à rester. Je vous en supplie. Vous n’avez pas le droit mon cœur est bon. Si vous ne me laissez pas y retourner, j’y retournerai moi-même. Et maintenant en revoir.

Lire la suite

Nous n’abandonnons jamais – Nous ne renoncerons jamais

Nous n’abandonnons jamais. Nous ne renoncerons jamais Si le tyran cherche à être reconnu, il n’obtient pas réellement satisfaction. Car il est aimé par contrainte et non liberté, il n’a face à lui que des sujets réduits à l’état d’objet incapables de le désirer . Il ne peut se reconnaître à travers le regard de ses sujets. Le pouvoir est au service des désirs du tyran qui ne rencontrent plus aucune résistance : plus de lois, la seule loi est celle de son désir. Si le tyran est devenu tyran, cela s’explique peut-être : La volonté d’être au pouvoir est peut-être une réponse à une non-reconnaissance au départ. Etre au pouvoir est une manière de s’affirmer, de se sentir exister et de chercher par la force une reconnaissance non obtenue par liberté. La cruauté dans l’exercice de ce pouvoir peut être un moyen de se soulager la folie en lui de non reconnaissance. le tyran est malade !

Lire la suite

Le silence de l’injustice

Le monde tout entier aspire à la liberté, et pourtant chaque créature est amoureuse de ses chaînes. Tel est le premier paradoxe et le nœud inextricable de notre nature. Toute ma vie je me suis consacré à la lutte pour le peuple africain. J’ai combattu contre la domination blanche et j’ai combattu contre la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société libre et démocratique dans laquelle toutes les personnes vivraient ensemble en harmonie et avec les mêmes opportunités. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et agir. Mais, si besoin est, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir mais je ne tourne pas la tête devant la tyrannie. Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres devant la souffrance des peuples.

Lire la suite

Pour changer le monde

Non la mascarade ne passera plus. Ni aujourd’hui. Ni demain. Même si des gens en arrivent au fil de leurs élucubrations, à la conclusion qu’ils détiennent la vérité absolue. Même s’ils continuent à agir et à se comporter comme si les gens du peuple n’étaient pas doués de raison ou de conscience. Mais les gens du peuple savent comprendre. Ils savent reconnaitre et apprécier les mérites des hommes justes. Gens du peuple, méfiez-vous de ceux qui embouchent leur trompette les jours pairs pour dire : « dialogue ». Mais qui, les jours impairs, répandent leur venin en votre sein : celui du mensonge et de la division. En effet, leurs fruits sont manifestes : ce sont les camps de tortures et les goulags bourrés de prisonniers politiques. Ce sont les milliers d’exilés hors du pays. Au lieu de rechercher la paix et le dialogue sans lesquels rien de durable ne peut se construire, ils font la sourde oreille, sûrs de leur domination et de leurs pouvoirs. Pire, ils remuent le couteau dans la plaie. Oubliant la responsabilité de rassembler et de réconcilier qui est avant tout, la leur. Ils sont plein d’arrogance et se réjouissent du malheur des autres. Quand...

Lire la suite

Femme de tout bord,
Femme de toute classe sociale,
Femme de tout âge ...sois saluée!

Femme actrice principale et témoin privilégiée du passage de la vie à la mort en transitant par les nombreuses épreuves que la vie impose à l'humanité...sois bénie!

Femme d'ici et d’ailleurs, garante morale et dépositaire par excellence de la pérennisation de l'espèce humaine...respect à toi!

Femme au coeur si gros dans la colère, mais si grand en amour te fait pardonner à tes bourreaux...grand merci à toi!

Femme qui protège l'enfance,
Ensoleille l'adolescence,et Illumine chaque jour l'existence de l'homme ...honneur à toi!

Femme! Que pourrons-nous réussir dans cette vie sans ton action divine ? ...gloire à toi!

Femme, toi qui est toujours en première ligne des révolutions et des résistances ... respect à toi!

Femme, sache que tu es ce souffle qui permettra à la petite étincelle de devenir une grande flamme d'amour et d'espérance pour le bonheur de l'humanité.

Femme/mère, le seul mal que tu mérites est ton épanouissement qui est synonyme de celui de l'humanité toute entière.

Les larmes de la femme appellent le malheur sur la terre c'est pourquoi un pays qui bafoue les droits de la femme ne peut pas prospérer.

Celui qui s'oppose à l'épanouissement d'une femme retarde la paix et le bonheur dans le monde et celui qui bat une Femme ne mérite pas de vivre parmi les êtres humains.

Celui qui viol, vole ou tue une Femme ne mérite pas d'être appeler homme.

Respectons la femme, rendons lui hommage car elle a le secret de la vie.
...

View on Facebook

Chers amis internautes,

Nous parlons du changement de notre monde, nous voulons un monde meilleur; mais qu'avons nous à offrir au monde et aux autres ?

Parlons de nous même aujourd'hui, surtout de notre coeur car c'est de lui que provient toutes choses, bonnes ou mauvaises.

Nous avons le choix d'être bons ou mauvais mais je ne sais pour quelle raison logique l'humanité choisi en grande masse le mal.

Comment pouvons nous espérer un monde meilleur si nous rendons le mal à ceux qui nous font du mal ?
Essayez de répondre par un sourire à une offense ne laissez pas votre coeur nourrir la haine.

Seul l'amour doit habiter le coeur de l'homme car sans l'amour du prochain, l'amour vrai le monde ne connaîtra pas le bonheur .

Faisons disparaître nos rancoeurs, soyons joyeux et aimables. En tout temps, utilisons ce côté positif de notre coeur pour changer le monde .

Ne laissons pas la colère la méchanceté la violence et la haine prendre le contrôle de notre vie. Donnons toute la place dans notre coeur à l'amour car si l'amour est notre code de route nous allons déplacer des montagnes et vivre dignement.

L'obscurité ne peut pas chasser L'obscurité; il faut de la lumière.
...

View on Facebook