real-estate-tag-line

La Tanzanie : le dynamisme de l’Afrique de l’Est

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestShare on VK

jean marc henry tanzanie dynamisme 3

Si le potentiel économique africain s’affirme de jours en jours comme une évidence auprès de la communauté économique internationale, un pays semble se démarquer nettement en ce début d’année 2016 : la Tanzanie. En effet, les plans d’investissements émanant du secteur public ou privé se multiplient pour mettre en place les infrastructures nécessaires. De plus les grandes entreprises internationales s’implantent et accompagnent progressivement ce mouvement.

La forte attractivité de la zone repose sur plusieurs éléments :

  • Le dynamisme démographique : La population va donc plus que doubler en 35 ans, c’est un pays qui vit au rythme de croissance de sa population.
  • Le positionnement géographique : Cette zone possède une position stratégique proche et ouverte sur l’Asie qui historiquement lui a permis d’entretenir des rapports privilégiés et de développer des partenariats économiques. Les diasporas indiennes sont très présentes et actives en Tanzanie, culturellement plus “internationaux” et naturellement plus enclins à l’ouverture économique de leurs frontières.
  • La stabilité politique : la Tanzanie n’a pas connu de troubles majeurs depuis les 10 dernières années et les récentes élections se sont toutes réalisées pacifiquement.En outre, la Tanzanie accélère depuis quelques années son calendrier d’intégration régionale autour de l’East African Community. En 2010 un marché commun a été mis en place pour les biens, le travail et les capitaux dans 5 pays : le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda. Les bénéfices de pareille intégration se sont fait ressentir rapidement sur le commerce transfrontalier en hausse de 75%.

jean marc henry tanzanie dynamisme 4Fort de cette forte attractivité, la zone apparait dès lors sur le radar des investisseurs. Les investissements réalisés sont en forte hausse captant 36% des investissements en africains.

Les fonds internationaux accordés aux pays de l’EAC doivent servir à renforcer l’intégration régionale et réduire les barrières commerciales. Actuellement 8 projets sont soutenus par la Banque Mondiale en Afrique de l’Est pour un montant total de 3,5 milliards de dollars. Parmi eux, le prêt de de 1,2 Mds$ accordé par cette dernière à la région va dans ce sens en permettant de financer l’amélioration des voies navigables et de moderniser les ports. Des pays comme le Burundi, le Rwanda et le Soudan qui n’ont pas accès à la mer, pourront plus facilement accéder au port de Dar es Salaam en Tanzanie.

jean marc henry tanzanie dynamismeLa Tanzanie est aussi de plus en plus prisée par les investisseurs privés notamment pour ses ressources naturelles. Cet intérêt est renforcé par la stabilité politique où les dernières élections se sont déroulées dans de bonnes conditions. Ainsi de plus en plus de sociétés d’investissement ou de projets de Fusions-Acquisitions ont pour cibles les sociétés tanzaniennes.

« Ce n’est pas la main mais le cœur qui donne » proverbe de Tanzanie

JEAN MARC HENY

jean marc henry tanzanie dynamisme 2

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestShare on VK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aux victimes de la torture

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. Malgré l'interdiction absolue de la torture en vertu du droit international, elle persiste dans toutes les régions du monde. La protection des frontières et la sécurité nationale sont des moyens utilisés pour permettre la torture et d'autres formes de traitements cruels, dégradants et inhumains. Ses conséquences vont souvent au-delà de l'acte isolé sur un individu et peuvent être transmises à des générations et conduire à des cycles de violence.

La torture est un crime en vertu du droit international et fait l’objet d’une interdiction absolue qui ne peut être justifiée en aucune circonstance. Cette interdiction fait partie du droit international et s'applique à tous les membres de la communauté internationale, que l'État ait ou non ratifié les traités internationaux dans lesquels la torture est expressément interdite. La pratique systématique ou généralisée de la torture constitue un crime contre l'humanité.

Nous voulons tous nos droits, nous les voulons ici, et nous les voulons maintenant.
...

View on Facebook

« L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère . »

Thomas SANKARA
...

View on Facebook