real-estate-tag-line

Le sage en Afrique

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestShare on VK

Le sageEn Afrique, le vieux est celui que l’on respecte. Il est l’ancêtre que l’on écoute.

La parole que l’on boit aveuglement. L’expérience que l’on a pas encore. Le conseiller.

Le sage. En Afrique, les vieux, à bien des égards, sont beaux. Ils flamboient dans leurs boubous colorés.

Epanouis, souriants. Entourés de mille enfants et petits-enfants. Il règne sur la famille.

Ils ne cachent pas leurs rides, ni leurs cheveux blancs. «En Afrique, un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle.» Le vieux c’est la parole qui se perpétue.

L’histoire de la famille qui se transmet de génération en génération avec fierté. Il représente la mémoire. Il incarne le respect.
Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

Jean Marc Henry

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestShare on VK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le combat

Un combat est juste quand il est conduit au service d’une cause juste. Ce n’est pas le combat qui est juste, c’est la cause qu’il sert. Le combat n’est que le fruit de l’engagement.

La grandeur de l’homme c’est l’engagement au service d’une cause qu’il croit juste. Quant à la justesse de la cause, il faut s’interroger sur les causes pour lesquelles nombreux sont ceux qui sont morts en héros.
...

View on Facebook

Migrants réduits en esclavage en Libye : pourquoi le monde est complice.

Après les détentions arbitraires, les tortures et les viols, voici les marchés aux esclaves. La Libye est progressivement devenue un enfer pour les migrants.
Va-t-on laisser le monde conduire une politique qui consent à la torture, au viol et à la mise en esclavage d’individus ?

Où sont-ils, ceux qui ont décidé de renverser le pouvoir libyen?

On aimerait les entendre, ces visionnaires qui parle de démocratie !

La politique occidentale, c’est toujours le grand écart : on part avec les droits de l’homme et on finit avec le marché aux esclaves.

Victimes d’un monde dual, ces damnés de la terre n’ont d’autre espoir que d’aller traîner leur misère dans les pays qui ont fait leur malheur.

« L’Histoire est tragique. »

Nous n’en avons pas assez conscience. Elle n’a que faire des bons sentiments et des indignations vertueuses, elle ne récompense pas les belles âmes, elle ne se soucie même pas de justice. Tant que nous ne nous guérirons pas de cette passion de la légèreté qui nous habite, alors l’Histoire nous sera impitoyable. La preuve la Libye

Cette réalité, tout le monde la connaissait, et personne n’a rien fait !
...

View on Facebook